REALISER UN DIAGRAMME DE GANTT – Cours BTS SAM – E5

 

Henry Laurence GANTT (1861 – 1919) est un ingénieur américain en mécanique et
consultant en management. Il est surtout connu pour avoir mis au point en 1910 son célèbre
diagramme très utilisé en gestion de projets.
Ces diagrammes de Gantt ont été utilisés sur des projets majeurs, comme le barrage Hoover
ou le système d’autoroutes inter-états aux États-Unis, et continuent d’être un outil important
dans la gestion de projet de nos jours dans tous les secteurs d’activité confondus.
I. PRINCIPE D’EXPLOITATION DU DIAGRAMME
DE GANTT :
Le diagramme est utilisé lorsqu’un chef de projet a besoin d’ordonnancer les tâches.
Il permet de :
 Déterminer la durée optimale d’une tâche pour réaliser le projet de A à Z.
 Visualiser l’enchainement des différentes tâches et étapes du projet.
 Gérer les délais et repérer celles qui sont en avance ou en retard.
 Gérer au mieux l’utilisation des ressources.
 Déterminer le rôle des différents acteurs, leurs actions dans le temps pendant toute
la durée du projet.
 Mettre en évidence tout retard de dysfonctionnement.

 

PRESENTATION ET METHODOLOGIE DE
CONSTRUCTION DU DIAGRAMME DE GANTT :
Le diagramme se présente sous la forme d’un calendrier et représente chaque activité par un
bâton qui indique la date de départ et de fin de l’action. A la verticale, nous pourrons
retrouver l’ensemble des tâches du projet, à l’horizontale les dates ainsi que les acteurs.
Pour construire le diagramme :
Dans un premier temps, il faut déterminer l’objectif final et la date butoir du projet
car c’est la seule date qui est incompressible. On parlera de date de lancement et
date de livraison du projet.
Dans un second temps, il faut définir les différentes actions à réaliser, les classer par
ordre de priorité avec la construction d’un tableau d’antériorité des tâches.
Ensuite, il est nécessaire de déterminer une durée pour chacune des tâches (date de
début et date de fin).
Pour terminer, il faut identifier les personnes concernées pour chaque activité en
fonction de leurs compétences professionnelles et/ou personnelles.
III. LA CONSTRUCTION DU TABLEAU
D’ANTERIORITE DES TACHES :
Le tableau d’antériorité des tâches se construit avec quatre colonnes :
La première colonne qui permet de codifier chaque tâche par une lettre ou un
numéro.
La deuxième colonne qui donne le libellé de chaque tâche.
La troisième colonne qui indique la durée de chaque tâche.
La quatrième qui donne l’antériorité.
La partie la plus difficile consiste à identifier avec succès les tâches nécessaires pour mener à bien le projet de A à Z. C’est une tâche qui nécessite plusieurs allers-retours pour être correctement identifiée. Je vous conseille de commencer par décomposer les différentes actions que vous allez entreprendre, puis de refaire une arborescence afin d’identifier toutes les tâches nécessaires à la réalisation de votre projet. Prenons l’exemple de la mise en place d’un nouveau système de rémunération pour les équipes.
La dernière ligne correspond à la ligne de tâches qui seront à réaliser et que nous pourrons
intégrer dans le tableau d’antériorité des tâches.
Voici un exemple de tableau d’antériorité des tâches pour. Ce tableau servira de référence à
l’ensemble des acteurs :
Certaines tâches peuvent paraître difficiles à trouver. Le diagnostic stratégique de Michel
CROZIER peut également permettre d’identifier toutes les zones d’incertitude des
collaborateurs. Pour les identifier, il faut prévoir le pire et avoir une vision globale sur les
différents changements : commerciaux, managériaux, etc…
Pour identifier la durée d’une tâche, il faut partir sur le temps que vous estimé et le
multiplier par deux pour trouver le temps à la réalisation de chaque tâche. La durée de
chacune d’entre elle prend en compte les autres activités du responsable de chaque tâche
(Exemple : La préparation d’une réunion ne dure par 2 jours, mais avec les autres activités
qui sont en cours hors projet, deux jours semblent nécessaires pour préparer le réunion :
Envoi convocation, préparation salle, impression supports…
Lorsque la durée des tâches a été trouvée, il faut à présent trouver l’antériorité des tâches.
Nous pouvons la définir comme ce qui est antérieur dans le temps, c’est-à-dire qu’il faut
déterminer ce qui doit être réalisé avant la réalisation d’une tâche.
Dans la case « antériorité », il faut indiquer le code de la tâche qui doit être réalisé en amont
comme dans l’exemple ci-dessus dans le tableau.
Exemple :
Si nous prenons la tâche B du tableau (Diagnostic interne du système de rémunération
actuelle (questionnaire auprès des salariés), nous pouvons voir qu’il n’est pas nécessaire
d’avoir réalisé une tâche en amont pour effectuer la tâche car elle est indépendante des
autres.
Par contre, si nous prenons la tâche D (Réunion de présentation du diagnostic auprès du
comité du pilotage et du commanditaire et prise de décisions), on se rend compte qu’il est
nécessaire d’avoir réalisé les tâches B et C. En effet, il est impossible de présenter le
diagnostic auprès du comité de pilotage sans avoir réalisé le diagnostic externe, ni le
diagnostic interne.
Lorsque les tâches ont été intégrées dans le tableau d’antériorité, il faut ensuite les placer
dans le diagramme de GANTT. Le diagramme permet d’avoir une vision schématique du
temps nécessaire à la réalisation de la tâche et de mettre en avant les antériorités.
Construction du diagramme de GANTT :
La première colonne intègre le code des tâches et si possible l’intitulé de la tâche.
La deuxième colonne intègreles acteurs du projet, c’est-à-dire qu’il faut attribuer une
personne pour chaque tâche. Cette répartition peut s’effectuer lorsque l’antériorité
des tâches aura été effectuée. En effet, si deux tâches peuvent être réalisées en
même temps, nous pouvons attribuer pour chacune d’entre elle un collaborateur.
La partie suivante concerne la construction du diagramme et le placement des tâches
dans leur durée. Comme dans l’exemple cidessous, on remarque qu’il n’y a pas
d’antériorité des tâches pour A, B et C. Nous pouvons alors placer un acteur différent
par tâche pour gagner du temps. Puis, il faut noircir la durée de chaque tâche : 1 jour
pour la tâche A, 5 jours pour les tâches B et C.
Pour la tâche D, il faudra partir obligatoirement après les tâches B et C à cause de
l’antériorité. Pour respecter ce point, il faut noircir les cases 6, 7 et 8…et ainsi de suite
pour les tâches E jusqu’à L.
Lorsque l’ensemble des tâches est placé dans le diagramme, il est possible d’identifier
le début de chaque tâche (par exemple, le 14ème jour pour la tâche F, le 22ème jour
pour la tâche I, etc…
Lorsque toutes les tâches sont placées, il est possible d’avoir la durée totale du projet
qui est de 36 jours dans l’exemple ci-dessous.