Il existe quatre BTS formant aux métiers de commerciaux et le CI en fait partie. Il se déroule sur deux ans et délivre un diplôme reconnu par l’Etat d’un niveau BAC+2. Ce Brevet de Technicien Supérieur est accessible directement après un bac ou un bac pro. Il met en avant les langues étrangères, car c’est avant tout un diplôme qui a été créé grâce à la mondialisation pour accéder à un commerce possédant une réelle dimension internationale. Il est aussi potential de poursuivre ses études en intégrant une formationbac+3 typeLicence professionnellecomme lalicence pro Commerce Internationalou unDEES .

Qu’ils souhaitent poursuivre leurs études supérieures à Lyon ou s’engager sur le marché de l’emploi, les offres et opportunités sont nombreuses au regard de la taille de la métropole et de la croissance de son tissu entrepreneurial. Examen du dossier, entretien de motivation, et signature d’un contrat d’alternance. Cette formation conduit à l’obtention du diplôme BTS Commerce International (BAC+2), diplôme d’Etat délivré par l’Education Nationale. Ce cursus peut se suivre au choix par la voie de la formation initiale ou par la voie de l’apprentissage. Toute l’équipe pédagogique, dynamique et soucieuse de votre réussite, est prête à vous accueillir dans un environnement serein, agréable et propice au travail.

Le ratio professeur sous contrat/étudiants est de 1 professeur pour 9 étudiants. Ce ratio permet d’assurer un suivi et un accompagnement des étudiants très performant. MADE iN est le pôle d’enseignement supérieur de Sainte-Marie Lyon créé en 1893 par les pères maristes à Lyon. L’école a ouvert en 2008 sous le nom d’Institut Marc Perrot avant d’être rebaptisé MADE iN Sainte-Marie Lyon en 2016.

C’est pourquoi, il ne faut pas hésiter à opter pour le BTS Commerce International avant d’envisager votre futur professionnel. Il participe à l’élaboration des propositions commerciales, aux actions de promotion et de prospection. Par ailleurs, il alerte des difficultés et/ou opportunités repérées et formule des propositions adaptées. Le commerce international repose aujourd’hui sur une multiplicité de courants d’échanges inter branches et intra branches, de biens, mais aussi de tâches dans un contexte d’allongement et d’internationalisation des chaînes de valeur. Les échanges internationaux, si le commerce de biens reste prédominant, se traduisent également par une montée en puissance des providers.

Catégories : Non classé

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *