Matière organique : La matière organique est faite de molécules qui sont constituées à 96% de :

  • de CHON.

Ces molécules sont construites autour d’un squelette carboné qui comporte deux à plusieurs milliers de carbones.

On retrouve principalement parmi ces molécules 4 grandes familles :

  • les glucides
  • les lipides
  • les protides
  • les acides nucléiques.

 

Les acides nucléiques

 

Les acides nucléiques sont le support et permettent l’expression de l’information génétique.

Il y a deux types d’acides nucléiques :

  • ADN ( Acide DésoxyriboNucléique) = support de l’information génétique
  • ARN ( Acide RiboNucléique) = permettant l’expression de l’information génétique. Ces acides nucléiques c’est ce qu’on appelle des polymères des nucléotides.

 

I- L’ADN

L’ADN est un polymère de nucléotides et va servir de support de l’information génétique. a) Un nucléotide est composé :

  • d’un phosphate
  • d’un sucre (désoxyribose)
  • d’une base azotée

                OH

   P – O – CH

 

OH

 

 

 

 

 

 

 

4 bases azotées différentes :

→ 2 bases puriques

  • Adenine
  • Guanine → 2 bases pyrimides
  • Thymine
  • Cytosine

 

 

  1. b) Structure primaire ou séquence d’ADN

 

Les carbones du Désoxyribose sont différenciés des Carbones de la base azotée par l’ajout d’un « ’ ». On parlera ainsi pour l’ADN du 2′ Désoxyribose.

 

La liaison entre 2 nucléotides successifs se fait grâce à une liaison phospho – diester qui provient d’une réaction de condensation entre le OH porté par le Carbone 3′ d’un premier nucléotide et le OH porté par le phosphate fixé (condensé) sur le Carbone 5′ du deuxième nucléotide.

Cette réaction libère une molécule d’eau.

Dans un brin d’ADN, le phosphate du premier nucléotide est libre (pas pris dans une liaison), de même le OH situé en 3′ du dernier nucléotide est libre. Ainsi le brin d’ADN possède une orientation dites 5′ → 3′ : on parle du brin codant de l’ADN

 

L’information génétique est codée par la séquence de nucléotides.

 

La séquence est définie par :

→ nature de monomères (nucléotides)

→ nombre de monomères

→ ordre des monomères

 

Cette séquence de nucléotides va coder pour la fabrication d’une P et cette séquence c’est ce qu’on appelle un gène.

 

Chaque espèce animale ou végétale est caractérisée par un ensemble de gènes, cet ensemble c’est ce qu’on appelle le génome.

Mais chaque individu d’une espèce est unique car il ne possède pas les mêmes versions de gênes c’est ce qu’on appelle les allèles (version d’un gêne).

EX : le gêne groupe sanguin possède plusieurs allèles. En effet, l’allèle A, l’allèle B et l’allèle O.

 

  1. c) Structure secondaire de l’ADN

 

L’ADN est constitué de deux brins anti – parallèle, ces brins sont dits complémentaires c’est à dire que les bases sont associées toujours de la même façon depuis le A est associé au T et en face d’un G on a un C, les deux brins sont reliés par des liaisons faibles (hydrogène), il y a deux liaisons entre le A et le T et trois entre le C et le G.

 

 

 

BICATENAIRE : L’ADN est constitué de deux brins.

 

L’ADN est découpé en 23 fragments différents, à l’origine de 23 chromosomes caractéristiques de l’espèce humaine ( mais 23 paires de chromosomes donc 46 venant des parents).

 

Structure d’Ordre supérieur de l’ADN voir fiche annexe.

 

On parlera de deux états :

  • Euchromatine : → lisible

→ accessible

→ décondensé

 

  • Hétérochromatine : → illisible

→ inaccessible

→ condensé